Agglomération de Tours

Joué-Lès-Tours exposition reportée en mars 2021
Exposition : Madagascar – Le bois dans tous ses états
Présentée par TOURAINE MADAGASCAR, abordant à partir de photos et d’objets, l’exploitation et l’utilisation du bois à Madagascar dans différents domaines d’activités et les conséquences de cette exploitation (déforestation, érosion des sols, réduction de la biodiversité…). Le savoir faire des artisans – artistes sera mis en valeur par la présentation d’objets sculptés, de marqueterie…
La section ébénisterie du Lycée d’ARSONVAL de Joué-lès-Tours, lycée de Métiers d’Art est associée à cette exposition.
Du jeudi 12 au jeudi 26 novembre
Mardi au vendredi 15h à 18h ; samedi et dimanche 10h à 12h /15h à 18h
Joué-Lès-Tours Galerie du parc – Parc Rabière

Conférence : « Le bois à Madagascar : une richesse à protéger »
Conférence présentée par Martine Courtois, docteure ès sciences.
Divers thèmes seront évoqués : qu’est-ce que le bois ? L’importance de la forêt, la déforestation et la menace sur la biodiversité, les phénomènes d’érosion, le reboisement.
Jeudi 19 novembre 18h30 conférence reportée
Route de Monts
Joué-Lès-Tours Centre de Loisirs La Borde

Rencontre avec Maboula Soumahoro
Dans le cadre des « Jeudis et je pense », au Centre Social Rabière, exceptionnellement un vendredi
Les Jeudi et je pense sont un espace consacré aux débats. Ils sont libres et gratuits, les thèmes sont choisis par les participants, ils peuvent concerner autant la vie quotidienne que les relations humaines et les faits de société. La parole est libre et les débats contradictoires, le savoir s’enracine dans des expériences multiples et des parcours singuliers, un espace de pensée s’ouvre, et donne légitimité à de multiples représentations.
Vendredi 20 novembre 14 h
Rue Rotière

Joué-Lès-Tours – Centre Social Rabière

Projection : Les Bienheureux de Sofia Djama
Débat introduit par Catherine Ruelle, journaliste à RFI, spécialiste du cinéma africain
2008, Samir, médecin, et Amal, universitaire, fêtent leur vingtième anniversaire de mariage, mais aussi celui de ‘’leur’’ révolte d’octobre 1988, orientée contre le FLN qui monopolisait alors le pouvoir. Ce mouvement conduira d’abord aux élections de 1991 avec le raz de marrée du Front Islamique du Salut, puis au coup d’État militaire de janvier 1992 et à la ‘’décennie noire’’. Samir et Amal sont écartelés entre le souvenir de la lutte politique et celui des années de terreur islamique, subie sans gloire. Ils ont perdu leurs illusions sur l’avenir du pays et s’inquiètent de celui de leurs enfants…
Mardi 24 novembre 18h30
Rue Rotière

Joué-Lès-Tours  – Centre Social Rabière
Ce film introduira le débat « Algérie des générations » qui aura lieu à la  le vendredi 27 novembre à 18 h 30
1 rue du 8 mai.
Joué-Lès-Tours – Médiathèque de Joué-Lès-Tours
Sur réservation, mediatheque@jouelestours.fr ou 02.47.73.32.03

Débat : « Algérie des générations » 
Dialogue entre Yahia Belaskri et Adlène Meddi. Modération : Raharimanana.
Yahia Belaskri (né en 1952) et Adlène Meddi (né en 1974) sont des écrivains algériens appartenant à deux générations différentes. Être né avant ou après la guerre d’indépendance modifie-t-il le regard de ces deux observateurs sur l’Algérie contemporaine ? Comment se projettent-ils vers le futur ? Comment concilient-ils leurs arts avec la diversité des moyens en leur possession, dont les langues, française, berbère ou arabe ?
En partenariat avec la Maison des Écritures
Vendredi 27 novembre 18 h 30
1 rue du 8 mai.
Joué-Lès-Tours – Médiathèque de Joué-Lès-Tours

 Joué-Lès-Tours Espace Malraux Temps fort
Samedi 28 novembre/Dimanche 29 novembre
Samedi 28 novembre
Rencontres et performances : Ancêtres
Carte blanche à Léonora Miano 
Avec Léonora Miano et ses invités (performeurs, cinéastes auteur, essayiste, architecte)
Convaincu depuis longtemps par l’œuvre forte et sans concession de Léonora Miano, ses essais comme ses romans, le festival a voulu interroger l’auteur sur ce qui anime aujourd’hui sa réflexion.
L’auteure a choisi le thème des Ancêtres. Ses mots pour présenter la carte blanche : « Il s’agit d’évoquer les ancêtres de divers groupes appartenant à la société française afin de voir comment leur expérience irrigue celle de tous et peut appartenir à tous ».
La journée abordera outre les Ancêtres la nécessité d’une écologie décoloniale, les liens profonds entre histoire, mémoire et environnement, l’architecture pensée comme un art de vivre et une culture vivante. Elle interrogera comment les sociétés humaines, et notamment française, sont nourries de toutes ces expériences. Un voyage qui nous emmène des formes de l’architecture traditionnelle africaine à des tableaux du Louvre. Des rives de l’Amazonie aux rives de la Seine.

14h-14h40 RAZANA, ancêtres
Performance de Raharimanana avec Jean-Christophe Feldhandler, compositeur, percussionniste
Des récits du loin, du loin en soi, du loin serpenté par cette voix en héritage, cette voix qui nous dépasse, qui vient des âges, qui partira vers les âges, éphémère et essentielle pourtant, en nous. La voix des ancêtres qui précèdent les avenirs…
Raharimanana entremêle les paroles qui le composent. Il convoque la beauté et la sagesse de la mémoire, mais ne se détourne pas de sa violence. Au final, c’est un chemin de douceur qu’il nous propose, un mouvement et un soin par les mots, par les notes de musique.

15h-16h30 Dialogue : Ancêtres.
Avec Léonora Miano, Raharimanana, Sénamé Koffi Agbodjinou, Malcom Ferdinand,Sophie Ekoué
(modératrice).
Évoquer les ancêtres de divers groupes appartenant à la société française afin de voir comment chaque expérience irrigue celle de tous et peut appartenir à tous.

17h-18h Lœuvre de Léonora Miano
Dialogue avec Raharimanana et Sophie Ekoué.

20 h 30
Spectacle : « Carnet d’Afriques » Christina Goh  en concert unique
Gotham Aymar (percussions), Peewaï (guitare électrique), Samuel Delhommeau (Piano) et Maxime Perrin  (Accordéon, cor)
De Montréal à Abidjan en passant par Londres et Boston, membre du jury des 15èmes Independent Music Awards à New-York USA, l’artiste d’origine ivoiro-martiniquaise a illustré sur des scènes internationales sa technique vocale pour les percussions à haute portée avec des configurations uniques. Ses concerts, à chaque fois, uniques, sont toujours un intense moment d’émotion et de partage difficile à raconter. Pour ce show particulier, elle nous raconte en musique un « carnet des Afriques » surprenant.
Tarifs : 15 €, 10 € : tarif réduit Réservations et billetterie : 06 78 30 59 81 Plumesdafrique37@orange.fr

Dimanche 29 novembre – Espace Malraux
14 h 30 Contes : Angano angano avec Mary Batiskaf
Partenariat Maison des Écritures Neuvy Le Roi
De Tovo-le-jeune à Voaimena le crocodile rouge, de la pierre magique au tamarinier qui parle, Mary-des-ailes vous propose une découverte des contes traditionnels de Madagascar, collectés dans le cadre du projet Dodo bonimenteur.
Gratuit dans la limite des places disponibles. Inscription : 0678305981

16 h Conte musical de  L’Afrique enchantée 
L’Afrique racontée aux familles par La “nièce” Hortense Volle et son “vieux père” Solo Soro.
Pendant presque 10 ans, Le Bal de l’Afrique Enchantée a permis de découvrir en live les musiques de l’âge d’or des grands orchestres africains. Cette musique irrésistible et dansante réunissait des enfants dont la joie communicative et la créativité chorégraphique enthousiasmaient les interprètes comme le public. Cette joyeuse bande s’adresse aux plus jeunes comme aux adultes à travers l’histoire de Solo Soro et la nièce Hortense, en maitres de cérémonie, portant un regard croisé, sur les liens tissés entre l’Europe et l’Afrique

Co-accueil Espace Malraux /Petit Faucheux / Temps Machine  à partir de 6 ans
Tarifs de 13 à 26 €  Réservation Espace Malraux Billetterie : 02 47 53 61 61 www.espacemalraux.jouelestours.fr

Exposition : Portraits d’auteurs : photographies Monique Imbert
« Envie de transmettre par l’image l’émotion ressentie à l’écoute des écrivains venus pour Plumes d’Afrique, envie de mêler la beauté des textes et musiques, et celle qui émane de leurs personnages. Le noir et blanc me semble évident pour faire surgir les lignes, les courbes, les chevelures et tatouages. Quand je les regarde sur ces images, je les entends encore ».
Samedi 28 et dimanche 29 novembre

Rencontre avec Wilfried N’Sondé
Et toi d’où tu viens ? Présentation et lectures de « Aigre-doux » avec les adolescent.e.s du quartier de la Rabière, suivi d’un échange avec l’auteur.
Samedi 5 décembre 15 h
Rue de la Rotière

 Joué Les Tours – Centre Social Rabière

La Riche

Exposition : La BD africaine francophone
En partenariat avec La Maison de la BD et BD Boum
Petite fille d’Hergé et de l’église catholique belge, fille de la caricature de presse et des peintres d’enseignes de rue, petite sœur du courant franco-belge, du manga et des comics : la BD africaine est tout ça tout à la fois. L’exposition « La BD africaine francophone » présente l’émergence de la BD en Afrique francophone, son lien avec la BD franco-belge, ses réussites comme ses difficultés. Dix auteurs, scénaristes et illustrateurs démontrent sa diversité, entre réalité sociale et courant plus futuriste.
Du vendredi 12 octobre au samedi 12 décembre

Vernissage en présence de Bruno Genini, directeur de la Maison de la BD et Simon Mbumbo dessinateur
Vendredi 16 octobre 18 h
Place du Maréchal Leclerc
La Riche – Médiathèque

 Extraits d’Un autre jour en France Film
Deux courts métrages présentés par Sans Canal Fixe afin de questionner les origines.
Samedi 7 novembre 10 h – 18 h
Place du Maréchal Leclerc
La Riche – Médiathèque

Rencontre avec Christophe Ngallé Edimo, scénariste.
Rencontre autour de la BD

Samedi 14 novembre 15 h
Place du Maréchal Leclerc
La Riche – Médiathèque

Conférence : La BD Africaine francophone
 Christophe Meunier, auteur de Cinquante années de BD en Afrique francophone
Vendredi 11 décembre 19 h
Place du Maréchal Leclerc
La Riche – Médiathèque

Luynes
Exposition : Arts premiers et art contemporain d’Afrique de l’ouest
Musée of Africa de Daniel et Michèle Alliot
Cette exposition se présente comme une porte ouverte sur l’art africain ancien et contemporain. L’exposition rassemble des objets rituels (statues et masques) venant de Côte d’Ivoire, Ghana, Mali, Burkina-Faso et Congo et des objets usuels. Vous pourrez découvrir également des bronzes contemporains à la cire perdue de sculpteurs burkinabés tels qu’Abou Traoré, Nogma Kaboré et Damien Kaboré.
Du 18 novembre au 5 décembre 2020
Mercredi au vendredi 14h -18h /Samedi 10h – 12h30 14h – 18h.

Vernissage : jeudi 19 novembre 19 h
Luynes Centre culturel La Grange
Allée Aimé Richardeau

Conte musical  : Soonoo par la Compagnie SoaZara
Spectacle jeune public à partir de 5 ans.

Texte et mise en scène :  Raharimanana – Interprétation et chant de Géraldine Keller – Son et vidéo: Yann Marquis
Lumières: Vincent Guibal – Illustrations : Griotte Mahajanga
Soonoo marche sur les bords de falaise, de route, bords de tout, elle ne sait que faire lorsqu’un zébu noir lui propose de s’accrocher à ses cornes… Soonoo, c’est l’histoire d’une faille, de la pertinence ou pas de passer, de se faufiler, de parvenir à un autre lieu. Spectacle d’improvisation vocale et d’images, Soonoo est un texte dit et chanté, imagé, où l’émotion est portée par le mot et sa réinvention, les bouts du réel, les fragments du paysage. C’est une histoire sur les sentiers de la perception, sur les pistes de la joie, de la peur et du risque. 
 Mercredi 18 novembre 17 h  Tarif unique : 5€
Luynes Centre culturel La Grange
Allée Aimé Richardeau

Rencontre avec Raharimanana , écrivain et poète malgache
Lectures par le « chœur des lecteurs » de Plumes d’Afrique
S’attaquer aux mots et en malaxer le sens jusqu’à ce que la musicalité des mots pénètre au plus profond du lecteur devient sa préoccupation principale. Ancrer la mémoire dans le corps et faire acte de beauté dans le dire et l’écrit.
Cette rencontre abordera sa dernière œuvre Sonoo, un conte à destination du jeune public, présenté à la Grange.
Père d’une fille autiste, Raharimanana vous propose à travers Sonoo une autre manière d’aborder la différence. Comment un enfant se met debout, malgré ses handicaps pour aller à la rencontre du monde, comment il appréhende l’univers à sa manière.

Samedi 21 novembre – 15 h 
Tout public – Gratuit- Réservation conseillée : 02 47 55 56 00
Luynes Médiathèque 
3 rue Léon Gambetta

 « Africa Mia » Film documentaire de Richard Minier et Edouard Salier
C’est une histoire qui commence en pleine guerre froide, en 1964, quand dix musiciens maliens débarquent dans la Havane de Castro pour y étudier la musique. En brassant les sonorités, ils deviennent le premier groupe afro-cubain de l’histoire : les Maravillas de Mali. Cinquante ans plus tard, entre Bamako et la Havane, nous partons à la recherche du maestro Boncana Maïga, son chef d’orchestre, avec le projet fou de reformer ce groupe de légende !
Jeudi 26 novembre (heure et lieu à communiquer par le site)

Saint-Pierre-des-Corps
Rencontre –débat : Afrique-Caraïbes : Le Grand Récit des femmes
Avec Gaël Octavia, Hemley Boum, Yala Kisikudi, Maboula Soumahoro. Modération : Raharimanana
Entendre les mots des femmes, qui interrogent en profondeur, renouvellent, remettent en cause. Quelle mémoire affleure sous ce Grand récit des femmes ? Quel féminisme dans ces chaos de l’histoire, esclavage, colonialisme ? Quelles lumières extraire des remous d’aujourd’hui où s’invite le débat sur la décolonialité  et la nécessité de réinventer nos liens avec la Terre-Mère ?
Vendredi 20 novembre 18 h
Saint Pierre des Corps – Médiathèque

Spectacle : Hymne 
D’après Lydie Salvayre, conception Isabelle Fruleux
1969, à Woodstock, dans une Amérique figée dans ses cloisonnements culturels, sociaux et raciaux, Jimi Hendrix joue l’hymne national, The Star-Spangled Banner, d’une manière qui balaya bon nombre d’idées reçues. L’écrivaine Lydie Salvayre nous rappelle cet acte libertaire dans Hymne, porté à la scène par Isabelle Fruleux.
« Un américain aux ascendances africaine, européenne et cherokee, issu des classes pauvres, leader d’un groupe majoritairement blanc devant un public qui l’est tout autant, revisite l’hymne national américain avec une telle virtuosité qu’il y laissera son empreinte. Dans un contexte violent de répression et de mobilisation contre la guerre du Vietnam, Hendrix s’adresse à son auditoire à travers le code commun des symboles patriotiques et leur fait dire autre chose. La pluralité y est vibrante, l’acte est ineffaçable. » (Isabelle Fruleux)
Isabelle Fruleux : voix et conception / Felipe Cabrera : basse électrique et compositions / Vladimir Médail : guitare / Claude Valentin : conception sonore / David Antore : conception lumière
Vendredi 20 novembre 20h 30
37 avenue de la République
Saint Pierre des Corps – Centre culturel 
Tarifs : 12€ et 9€ en réduit Réservation conseillée

Exposition : portraits d’auteurs : Photographies Monique Imbert
« Envie de transmettre par l’image l’émotion ressentie à l’écoute des écrivains venus pour Plumes d’Afrique, envie de mêler la beauté des textes et musiques, et celle qui émane de leurs personnages. Le noir et blanc me semble évident pour faire surgir les lignes, les courbes, les chevelures et tatouages. Quand je les regarde sur ces images, je les entends encore »
Vendredi 20 novembre
Rue Henri Barbusse
Saint Pierre des Corps – Centre Culturel

Tours
Atelier – Café des mots avec Marie Remande et Wilfried N’Sondé
Mardi 10 novembre de 10h à 12h
6 Avenue du Général de Gaulle
Tours – Centre Social Pluriel(le)s

Exposition Enfants du Sénégal, de la rue à l’espoir 
Photographies Yves Barou
Saint-Louis du Sénégal : des enfants entre la rue et l’espoir, une ville entre sécheresse et montée de l’océan, une tradition entre métissage et tolérance.
Date et lieu à préciser : www.plumesdafrique37.fr

Effervescences africaines  Rencontre-auteur
Yves Barou, écrivain-photographe engagé, soutient l’association La Liane qui a créé une maison des droits de l’enfant au Sénégal (accueil d’enfants maltraités ou en rupture) ainsi qu’une maison des femmes (aide juridique, médicale ou professionnelle).
Jeudi 12 novembre 19 h 30
Tours – Librairie La Boîte à Livres

 Tours Hôtel de Ville « Temps fort » reporté en mars ou avril 2021
Vendredi 13 novembre
15 h 30L’approche locale de la coopération internationale : quelle actualité ? reporté en 2021
Conférence débat organisée par Centraider
Avec la participation de Monsieur François Bonneau, président du Conseil régional Centre Val de Loire, Monsieur Emmanuel Denis, maire, ville de Tours, Madame Anne-Charlotte Dommartin et Madame Christine Moro, Ambassadeur, Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, Monsieur Tony Ben Lahoucine, Président de la Conférence inter-régionale des Réseaux régionaux multi-acteurs ( CIRRMA) , Monsieur Renaud Mettre, Président de Centraider.
Modération : Ecole publique de journalisme de Tours
Dès les années 1980, ONG et institutions internationales privilégient les projets de développement local. A partir des années 1990, les  collectivités territoriales  deviennent à leur tour des acteurs clés de la coopération internationale. Pour autant, le soutien aux politiques publiques étatiques s’avère indispensable. Avec 20 ans d’existence, Centraider reflète les évolutions de la solidarité internationale ainsi que sa diversité.  Au regard des enjeux mondiaux contemporains et des difficultés actuelles à faire vivre la solidarité internationale, quel est le rôle des réseaux régionaux multi-acteurs et des sociétés civiles des territoires ? Quelles sont les perspectives pour les acteurs locaux de la coopération et la solidarité internationales ? 

15 h 30/19 h 30 Animations reportées en 2021 :
Vidéomaton, Jeux africains, roue des ODD, Graffeur, Plateau Radio Campus, jeux africains, atelier d’écriture slam, Max Lo et ses musiciens, Espace librairie, Espace mobilité jeunes…

ExpositionPortraits d’auteurs : photographies Monique Imbert 
« Envie de transmettre par l’image l’émotion ressentie à l’écoute des écrivains venus pour Plumes d’Afrique, envie de mêler la beauté des textes et musiques, et celle qui émane de leurs personnages. Le noir et blanc me semble évident pour faire surgir les lignes, les courbes, les chevelures et tatouages. Quand je les regarde sur ces images, je les entends encore »

17 h 30 Quel état de la femme africaine pour quel état du Monde ? Table ronde reportée en 2021
Avec Valérie Oka, artiste plasticienne ivoirienne ; Tawfiq Belfadel, chroniqueur en Algérie Vénicia Guinot, fondatrice de la revue sud-africaine Tropics Magazine ; Aminata Ouattara, entrepreneure, fondatrice de l’Association Filles à l’Ecole et Solidarité-AFAES pour la scolarisation des filles. (présentiel et visio).
 Modératrice: Christina Goh, la vocaliste et essayiste.
Le monde d’aujourd’hui est plus que jamais connecté. Peut-on encore nier les répercussions des actions dans un continent sur un autre ? Originaires du continent ou passionné.e.s, elles/ils, sont nombreuses.x à vouloir s’engager en Afrique, la table ronde se propose de présenter et de débattre des perspectives mais du point de vue des  femmes, face à la réalité du terrain. L’Afrique doit-elle puiser dans son vécu pour mieux comprendre le monde et sa réalité peut-elle inspirer ailleurs ?

21 h  KORO & DELIII Concert reporté en 2021
FRANCE – MALI // World, Afro Style musical/ NEW WAVE AFRO BEATS
 Koro : Chant, danse et texte:
 Bongo Ben et Docta G : musique
Ces derniers auront le plaisir de vous présenter une création originale spécialement pour Plumes d’Afrique et les 20 ans de Centraider. Koro incarne la femme africaine moderne et indépendante en phase avec son temps et son héritage. Au travers de la danse, du chant et de la parole elle viendra sublimer la musique planante et dansante du duo Deliii qui s’inspire de la musique traditionnelle africaine et des sonorités modernes.
Entrée gratuite dans la limite des places disponibles

Programme complet sur les sites plumesdafrique37.fr / centraider.org
Tours – Hôtel de Ville

Rencontre avec Ibrahima Raby Camara
Jeune poète , Ibrahima Raby Camara déclame sa poésie slam et nous convie à un voyage à travers les mondes vivants.
Samedi 14 novembre 11 h
10 Place Neuve

ToursBibliothèque Paul Carlat Sanitas

Rencontre avec Hemley Boum
Rencontres du LAC (Atelier de littérature contemporaine)
Camerounaise, Hemley Boum a grandi à Douala, fait des études supérieures à Yaoundé et à Lille. Dans ses romans elle mêle plusieurs voix et à partir de la vie intime de ses personnages campe à chaque fois un ou divers milieux sociologiques : de la concession villageoise aux camps de Boko Haram , des beaux quartiers de Douala aux « cours » partagées des quartiers populaires. Nous l’interrogerons à partir de ses romans Le clan des femmes (2010), Si d’aimer (2012) et Les jours viennent et passent (2019).
Samedi 14 novembre 14 h 15
10 Place Neuve

Tours – Centre de vie du Sanitas

Exposition : Afrique mon Afrique
Kokou Sénavon  peintre et sculpteur 
« Mon inspiration artistique réside dans mon milieu d’origine. L’Afrique, le mode de vie la vie quotidienne sont tissés de symboles. Ma famille est le garant de ces symboles gravés ou peints sur des ustensiles ou sur du bois. Les symboles expriment l’humain en relation avec les quatre éléments de la vie : l’eau, l’air, la terre et le soleil. 
Ses peintures actuelles tiennent d’une écriture vive, très proche de l’association libre qui a inspiré l’écriture automatique des surréalistes. L‘Afrique n’est pas loin, ses couleurs et ses histoires tourmentées dans un monde qui erre.
Du 16 au 30 novembre
Place de Châteauneuf

Tours – Café Le Strapontin

Rencontre avec Yahia Belaskri et Hubert Haddad
Partenariat avec la Maison des Écritures (Neuvy Le Roi)
Yahia Belaskri, auteur d’origine algérienne, invite l’auteur Hubert Haddad pour échanger autour de leur revue Apulée, revue qui traduit l’effervescence littéraire du Sud.
 Mardi 17 novembre 18 h
10 Place Neuve
ToursBibliothèque Paul Carlat

Contes : Les mots de la lune 
Conte et musique  de et par Raharimanana, Cie SoaZara, 2020.
Murmures de lune, un bruit, un pas, une lueur, c’est la lune. Elle est une femme. Elle est là. Puis disparaît. Elle reviendra. Avec d’autres murmures, avec d’autres histoires, avec d’autres récits. De deux fils d’un géant qui ont demandé à leur père de l’attraper. De la poussière de riz qui s’est échappé de son mortier pour se répandre au milieu des étoiles. D’un roi qui voulait l’emprisonner pour lui soutirer ses secrets et trésors…
Raharimanana raconte, de sa voix chaleureuse, joue avec le public… s’accompagnant principalement du marovany, appelé encore valihabe, instrument de musique traditionnel comportant une vingtaine de corde.
Mercredi 25 novembre 15 h 30
11 rue de Saussure
Tours – Espace Villeret Tarifs : 4.5€

Rencontre participative et artistique : « A nos Afriques ! »
Une initiative de Fatoumata Gassama accompagnée par Pih-Poh
Quand le moment est venu de déclarer notre flamme à l’Afrique, des points d’interrogations surgissent parmi de multiples réponses. Partageons ensemble nos différentes perspectives !
Mercredi 25 novembre à partir de 15h30
10 Place Neuve
Tours – Salle polyvalente du Centre de vie du Sanitas.

20 h : « Tout simplement noir » Film/débat
Comédie de Jean-Pascal Zadi et John Wax JP
Un acteur raté d’une quarantaine d’années, développe l’idée d’organiser une grande marche de contestation noire en France pour se révolter contre la sous-représentation des Noirs dans la société et dans les médias. Pour soutenir ce projet, il essaie de rencontrer des personnalités influentes de la communauté noire, comme les humoristes Fary et Éric Judor, les rappeurs Soprano et Joey Starr ou encore l’ancien footballeur Vikash Dhorasoo..
Pour sa première action au Sanitas, Passerelle Ciné nous propose une comédie française toute récemment sortie au cinéma qui nous permettra de nourrir et prolonger les échanges de l’après-midi « A nos Afriques ».

Pih-Poh et l’association Passerelle Ciné ( lauréate du Projet participatif 2020 du Conseil Départemental 37) co-organisent cette soirée en écho à l’initiative de Fatoumata Gassama, dans le cadre de l’Automne citoyen 2020 en Région Centre-Val de Loire avec le soutien de la Ville de Tours et de la Région Centre-Val de Loire et en partenariat avec Plumes d’Afrique.
Mercredi 25 novembre à 20h
10 Place Neuve
Tours – Salle polyvalente du Centre de vie du Sanitas.

« Résistants du 9ème art » De Nicoletta Fagiolo  Film/débat
En présence de Nicoletta Fagiolo, réalisatrice et Yahia Belaskri, écrivain.

Dans un monde où les armes nucléaires et les guerres inondent les titres de la presse, un petit groupe d’artistes luttent de manière non-violente contre les injustices. Ils sont non-violents dans leur façon de faire, mais pas pour autant inefficaces. Les caricaturistes du continent africain démontrent tous les jours qu’ils peuvent changer leur monde avec leurs crayons. Ils s’opposent aux tyrans puissants, aux magnats du monde « corporate » et ils représentent la voix du peuple avec seulement leurs dessins comme arme.
Débat. Liberté de la presse en Afrique, limites et contours
Confrontée souvent à des régimes autoritaires, quelles sont les limites et contours de la liberté de la presse en Afrique ? Vu le manque de structuration du métier, quelles sont les stratégies abordées par les journalistes et autres chroniqueurs ? Face à l’emprise forte du pouvoir, n’est-il pas plus judicieux d’adopter des formes moins frontales qui s’appuient sur la fiction, la caricature, le rire et le divertissement ? À défaut de liberté de la presse, comment s’emparer de la liberté d’expression ?
Jeudi 26 novembre à 18h30 (nouvel horaire)
Tours – CNP- Cinémas Studio

Rencontre/débat : Quels sont les apports contemporains de l’Afrique subsaharienne aux sociétés occidentales ?
Léonora Miano au Café des femmes Plurielles 
Moment d’échange autour du texte « l’impératif transgressif », du travail d’écriture et des apports contemporains de l’Afrique subsaharienne aux sociétés « occidentales ».
Vendredi 27 novembre 18 h 30
2 avenue De Gaulle
Tours – Centre Social Pluriel(le)s

Rencontre lectures  par les lectrices et lecteurs de Touraine Madagascar 
Des textes d’auteurs malgaches illustreront le thème choisi par l’association pour cette édition Plumes d’Afrique : Le bois autour de certaines pratiques de vie depuis la majesté des arbres jusqu’à leur usage pour l’habitat par exemple et le cri de certains devant la déforestation et la disparition progressive d’une faune et d’une flore endémique.
Dimanche 21 mars 10h
Tours – Serres du Jardin botanique