Le parrain du festival,
Jean-Luc Raharimanana

JLR1

Né en 1967 à Madagascar, Raharimanana obtient en 1987 le prix de poésie J.J.Rabearivelo.

Touche à tout, il s’exerce au théâtre et obtient en 1989 le prix Tchicaya U’Tamsi du théâtre inter africain (Radio France Internationale).
Sa pièce Le prophète et le président connaîtra une tournée mondiale pendant trois ans. Il se consacre à la nouvelle et au roman avec Lucarne (1996), Rêves sous le linceul (1998), et Nour, 1947 (2001), (tous aux éditions du Serpent à plumes). Il a publié un récit L’arbre anthropophage, en 2004 aux éditions Joëlle Losfeld/Gallimard. En 2007, pour les soixante ans de la rébellion malgache de 1947, il publie Madagascar, 1947, court essai qui revient sur une mémoire peu connue de la colonisation. Son  livre Za, est publié aux éditions Philippe Rey en 2008.
En 2003, il se lance dans sa première mise en scène avec l’adaptation du recueil Testaments de transhumance, du poète comorien Saïndoune Ben Ali (Festival Métissons, Marseille).
Se faisant conteur, il intervient régulièrement auprès du jeune public avec son spectacle Le tambour de Zanahary (en collaboration avec le musicien Tao Ravao).
En 2008, il entame une collaboration avec Thierry Bédard, metteur en scène associé à la Scène Nationale d’Annecy, dans le cadre du cycle De l’étranger : 47 (pièce pour une rébellion, automne 2008) et Za (printemps 2009). Toujours en collaboration avec la Compagnie Notoire et le metteur en scène Thierry Bédard, sa pièce « Les cauchemars du gecko » est créée au festival d’Avignon en juillet 2009.
Jean-Luc Raharimanana intervient à Tours depuis plus de quinze ans, dans des rencontres avec le lycée Grandmont ou invité par l’association Touraine Madagascar ; il a participé aux six premières éditions de Plumes d’Afrique et il est bien sûr le parrain de la septième édition en 2015.

Bibliographie :
– Rêves sous le linceul (Le Serpent à Plumes 1998 ; Nouvelles)
– Nour, 1947 (Le Serpent à Plumes 2001 ; Roman)
– L’arbre anthropophage (Editions Joëlle Losfeld ; octobre 2004 ; récit)
– Dernières Nouvelles de la Françafrique (Editions Vents d’Ailleurs ; 2003)
– Dernières Nouvelles du colonialisme (Editions Vents d’Ailleurs; mars 2006)
– Madagascar, 1947 (Editions Vents d’Ailleurs, 2007, essai)
– Za (Editions Philippe Rey ; 2008, roman)
– Tsiaron’ny nofo (Ka éditions, 2008, recueil de poèmes en malgache)
– Portraits d’insurgés – Madagascar 1947 avec Pierrot Men (Vents d’Ailleurs ; 2011)
– Les cauchemars du gecko (Vents d’Ailleurs ; 2011)
– Enlacement(s) triptyque : Des ruines-Obscena-Il n’y a plus de pays (Éditions Vents d’Ailleurs ; 2012)

J-Luc Raharimanana, présent en Touraine lors de Plumes d’Afrique 2012, avec plus de dix interventions en lycée, école, médiathèques pour des ateliers d’écriture, des spectacles de contes, des conférences.